SABLAGE

Qu’est-ce que le sablage ?

Le sablage 

sablage

– Le sablage sur bois est un dĂ©capage par projection d’abrasif sous diverses pressions, granulomĂ©trie et de duretĂ© d’abrasif.
– Le sablage sur mĂ©taux est un dĂ©capage par projection d’abrasif sous diverses pressions, granulomĂ©trie et de duretĂ© d’abrasif.
– Le sablage sur pierre ou bĂ©ton est un dĂ©capage par projection d’abrasif sous diverses pressions, granulomĂ©trie et de duretĂ© d’abrasif.
– Il y a 3 familles d’abrasifs utilisĂ©s pour le sablage: Les angulaires, les sphĂ©riques, les doux.
– Sablage sur bois massif, bois stratifiĂ©, marqueterie (divers supports: pièces de charpente – pièces de menuiserie – mobilier divers – bardage – lambris – barrière).
– Sablage sur mĂ©taux pour dĂ©caper des anciennes peintures ou pour le nettoyage.
– Le sablage au bicarbonate de soude permet de nettoyer sans changer les cotes des pièces mĂ©caniques (intĂ©rieur d’un moteur).

Le sablage est une technique visant Ă  projeter un abrasif sur un support.

L’action abrasive du sable projeté par un vent violent sur des corps durs (rochers, monuments) est un phénomène bien connu de la plus haute antiquité.

Il fallut attendre jusqu’à la fin du 19eme siècle pour que les progrès de la mécanique permettent de mettre à profit ce phénomène naturel. On admet couramment que l’idée a germé en Amérique du Sud, où furent construits les tout premiers appareils de projection d’abrasif.

 

C’est au 19e siècle, dans le sud-ouest des Etats Unis, qu’ont été observés les premiers processus de nettoyage dus aux tempêtes de sable et ayant pour effet de polir ou de dépolir les façades et les fenêtres des bâtiments. Le principe du sablage est né.

 

1870 : 1er Brevet de Sableuse

Le premier brevet de sableuse pour procéder au sablage a été déposé en 1870 par B.C.Tilghman.inventeur du sablage

Le mode d’emploi stipulait qu’un jet de sable projeté à une grande vitesse découpait la pierre et d’autres matériaux, mais à une vitesse moindre, ce même jet pouvait nettoyer, façonner et ornementer une surface. Ce processus, tout comme ceux qui ont été développés plus tard, est basé sur la loi Ek = ½ mv², ce qui signifie que chaque particule de granulat génère à chaque impact sur la surface, une portion d’énergie cinétique.

Pour obtenir un nettoyage sans agresser les supports lors du sablage il fallait pouvoir gérer la pression de travail, le débit de granulat et en utiliser différentes tailles d’une granulométrie allant de 30 à 250μ.

 

Pour pouvoir utiliser des granulats aussi fins pour effectuer le sablage, une gestion de distribution du granulat très précise est nécessaire en plus d’une régulation de la pression allant de 0,5 à 5 bars.

 

Il y a plusieurs abrasifs de granulométries différentes et de duretés différentes selon l’échelle de Mohs, un abrasif trop dur pourra endommager la surface à traiter d’où l’importance de bien évaluer le travail à exécuter.

Le sablage au bicarbonate de soude

Le sablage au bicarbonate de soude est relativement nouveau dans le monde des produits de sablage abrasif. Bien que le processus relatif à celui-ci soit toujours abrasif, beaucoup d’experts soutiennent que le bicarbonate de soude est plutôt non-abrasif. La substance est réduite en granulés suivant une technique spécifique et pulvérisée à haute pression, de la même façon que pour le sablage traditionnel. 

Le sablage avec bicarbonate de soude fonctionne en retirant les contaminants comme la rouille ou la saleté tout en étant capable de lisser les surfaces. Gardez en tête que le sablage au bicarbonate de soude atténue la force de son impact et qu’il est, de ce fait, beaucoup plus doux que le sablage traditionnel.

S’il est appliqué de la bonne façon, la substance est à ce point douce qu’elle peut être utilisée sur le verre ainsi que sur le plastique ou le chrome. Dans les espaces clos, elle peut être utilisée pour retirer la moisissure et les dommages engendrés par la fumée de cigarette. De plus, elle peut agir à titre de déodorisant.

Les avantages du sablage au bicarbonate de soude

De prime abord, le sablage au bicarbonate de soude est une pratique écoresponsable, car cette substance est biodégradable, le processus est doux et n’entraînera pas la corrosion des matériaux ni leur déformation comme cela est le cas avec le sablage.

Vous pourriez ne pas vous en douter, mais le sablage au bicarbonate de soude fonctionne plus rapidement que le sablage à l’eau afin de retirer la graisse et la peinture. Une fois de plus, il s’agit d’une solution soluble à l’eau. Elle peut donc, de ce fait, être utilisée à l’intérieur de la maison. Non seulement cela, mais en raison de la nature de cette substance, elle se nettoie facilement.

Le sablage au bicarbonate de soude est efficace également pour le nettoyage après les dégâts à la suite des incendies qui retire les odeurs, chose qui est difficile avec d’autres produits